Waterous Engine Works Company

Zone d'identification

Type d'entité

Collectivité

Forme autorisée du nom

Waterous Engine Works Company

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1874-1953

Historique

C’est une fonderie établie en 1844 par P.C. Van Brocklin à Brantford, en Ontario, qui a donné lieu aux diverses entreprises Waterous. Cette fonderie fabriquait des poêles et des charrues jusqu’à l’arrivée de Charles H. Waterous (1814-1892), machiniste et fondeur, qui a tôt fait d’élargir la gamme de produits pour y inclure des scieries, lesquelles sont devenues le produit phare de la Brantford Engine Works Co. Waterous a été le premier à introduire la scierie en ligne droite, un outillage qui a été vendu par milliers partout dans le monde. La compagnie fabriquait également des machines à vapeur portatives. En 1874, Waterous et ses fils sont devenus propriétaires de la scierie, qu’ils ont renommée Waterous Engine Works Co. En 1877, Waterous a obtenu le droit de fabriquer la machine à vapeur verticale Champion, qui était très populaire auprès des agriculteurs. Bien que Waterous avait mis au point une version de l’appareil avec moteur de traction, en 1890, l’entreprise a commencé à fabriquer des moteurs de traction plus conventionnels (très populaires jusqu’à ce que la demande chute et que la compagnie cesse de les fabriquer, en 1911). En 1887, la compagnie avait un bureau à Winnipeg, et deux des fils Waterous ont établi une usine à St. Paul, au Minnesota, pour la fabrication de matériel de pompiers pour les villes de l’Amérique du Nord. En 1929, la compagnie a acheté la société Edmonton Iron Works, dont les installations sont devenues le siège social de la Waterous pour tout l’ouest du Canada.

La société Waterous a prospéré pendant tout le début et le milieu du vingtième siècle grâce à l’ajout au portefeuille de matériel de construction de routes. Elle a également fait l’acquisition de brevets visant des broyeurs de pulpe de bois, ce qui, avec la fabrication de filtres, de triturateurs et de cuves, lui a conféré une place prédominante dans l’industrie des pâtes et papiers. Après la Seconde Guerre mondiale, la famille Waterous a vendu sa participation majoritaire dans la compagnie à la Modern Tool Works, à Toronto. La société Koehring Co., un fabricant américain de matériel de construction et de foresterie, a acheté la Waterous Company en septembre 1953, qui est alors devenue la Koehring-Waterous Ltd. En 1988, Koehring-Waterous a été acquise par la société Timberjack Ltd., un fabricant de matériel de récolte forestière situé à Woodstock, en Ontario. Les dernières années de production de l’usine Waterous ont été consacrées à la fabrication de débusqueuses, de treuils et d’autre équipement d’exploitation forestière. En 1991, Timberjack a été achetée par Rauma Repola, un conglomérat finnois ayant des intérêts commerciaux dans l’équipement de construction et le matériel forestier. Le 6 octobre 1992, la fermeture de l’usine Koehring-Waterous est annoncée. Tout le matériel d’usine a été vendu aux enchères en février 1993, et les bâtiments ont été rasés en 1994.

Lieux

Brantford, Ontario, Canada

Statut juridique

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Entité associée

Waterous Engine Works Co

Identifiant de l'entité associée

Type de la relation

d'association

Dates de la relation

Description de la relation

Zone des points d'accès

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Written by Larry McNally, 2012. Draft French translation and entered into Archeion, Adele Torrance 2018. French proofreading by Céline Mongeau, Linda Larocque Linguistic Services, 06-2018.

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Hand, Mike. (2000). Iron, Steam and Wood: 150 Years with the Waterous Engine Works Company. St. George, Ont.: M. Hand.

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC