Affichage de 19472 résultats

Personne/organisation

Camions à incendie Pierreville Limitée

  • Collectivité
  • 1968-1979

Pour plus d'information sur la compagnie Camions à incendie Pierreville Limitée, veuillez voir la notice d'autorité pour la société Camions Pierre Thibault Inc.

Canada. Comité ministériel sur l'usage de la langue française et la participation des francophones au Ministère de la Défense nationale et dans les Forces armées canadiennes

  • Collectivité
  • fl.1971-2002

Le Comité ministériel sur les langues officielles au sein du ministère de la défense nationale et dans les Forces armées canadiennes se leva de l'inquiétude sur la mesure dans laquelle le français était utilisé et le degré auquel les francophones étaient adéquatement représentés dans les forces armées et dans le ministère de la Défense nationale (MDN). Il a été chargé d'examiner le plan directeur de mise en œuvre du MDN portant sur la période 1987 à 2002 et de chercher des moyens pour atteindre les objectifs plus rapidement. Le Comité a également été invité identifier les secteurs dans les deux composantes militaires et civiles du ministère où la participation francophone devrait être améliorée.

Canada. Commission d’Enquête Commandement, Contrôle et Leadership Canbat 2

  • Collectivité
  • 1996

Le commandant du Commandement de la Force terrestre, le lieutenant-général Maurice Baril, a annoncé en juillet 1996, une commission d'enquête pour éclairer les enjeux et formuler des recommandations pour une action appropriée et enquêter sur les défaillances possibles en matière de leadership, de commandement et de contrôle dans un groupe de combat connu sous le nom CANBAT 2 en Bosnie.

CANBAT 2, basé sur 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC), y compris des sous-unités du Royal 22e Régiment, d’artillerie, du génie et de divers éléments de soutien, a servi dans la Force de protection des Nations Unies (FORPRONU), en Bosnie-Herzégovine entre octobre 1993 et mai 1994. A la fin de la tournée, des allégations ont été soulevées à propos de mauvaise conduite de la part des membres de l'unité de Bakovici hôpital, à savoir, l'abus d'alcool, l'abus des patients, l'inconduite sexuelle et les activités du marché noir. Au cours des enquêtes ultérieures d'autres préoccupations ont été soulevées à propos de l'état de l'efficacité de la discipline et de l'ensemble de l'unité qui ont abouti à la commission d'enquête. Des enquêtes sommaires sur la disparition d'une mitrailleuse de calibre .50 et l'inaction alléguée de soldats canadiens lors de la mort d'un soldat serbe ont été intégrés à la commission d'enquête qui a remis son rapport le 15 novembre 96.

La conclusion générale de la Commission d'enquête était que le Groupement tactique du CANBAT 2 avait l'étoffe d'une bonne unité, mais a connu plusieurs problèmes, principalement en raison de l'inexpérience ou de l'inefficacité de certains membres clés du personnel. Les principales allégations d'inconduite ont été étudiées. Il y avait une faute professionnelle de la part de certains individus qui ont fraternisé avec les infirmières et les interprètes, y compris la consommation d'alcool et le sexe consensuel; le rasage d'une patiente par un soldat a eu lieu et le soldat n'a pas été traitée par des mesures disciplinaires appropriées à l'époque, il y a eu l'abus d'alcool par un certain nombre de membres de CANBAT 2, un certain nombre de personnes étaient violentes à l'égard de certains patients et une en particulier. La plupart des abus d'alcool et le comportement inacceptable s'est produit dans les éléments du Royal 22e Régiment qui étaient sous le commandement du groupement tactique.

Canada. Forces armées canadiennes

  • Collectivité
  • 1968-

Les Forces canadiennes (FC), officiellement les Forces armées canadiennes, forment les forces armées unifiées du Canada, telles que constituées par la Loi sur la défense nationale. Cette institution consiste en trois branches principales : le Commandement maritime (MARCOM), le Commandement de la Force terrestre (LFC) et le Commandement aérien (AIRCOM). Ces dernières sont supervisées par le Conseil des Forces armées, présidé par le Chef d’état-major de la Défense. Au sommet de la pyramide du commandement se trouve le Commandant-en-chef, qui est toujours le monarque régnant sur le Canada, soit présentement la reine Élizabeth II, représentée par le Gouverneur général. La présente incarnation des Forces canadiennes date du 1er février 1968 quand la Marine royale du Canada, l’Armée canadienne et l’Aviation royale du Canada furent intégrés dans une structure unifiée. En 2009, les Forces sont financées au niveau d’environ 20 milliards de dollars par années, ce qui place le Canada au 16ème rang mondial, au 74ème pour la taille (selon le personnel total) et 58ème en ce qui concerne le personnel actif. Elles comptent environ 66000 membres, sans compter les quelques 26000 réservistes. Ces individus servent sur plusieurs bases situées dans toutes les régions du pays et sont régis par les Ordonnances et règlements royaux applicables aux Forces canadiennes ainsi que par la Loi sur la défense nationale.

Canada. Forces armées canadiennes. Quartier général de la 1ère Escadre

  • Collectivité
  • 1950-

Le quartier général de la 1ère escadre appuie son commandant dans sa gestion opérationnelle de cinq escadrons tactiques d’hélicoptères et de cinq détachements séparés répartis entre Gagetown, NB et Edmonton, AB, soit un personnel approximatif de 1075 individus en 2007. Le quartier général coordonne et contrôle les mouvements d’équipement tout en gérant les carrières et l’administration des membres de l’escadron. De plus, la 1ère escadre constitue une unité propre dans tous les aspects, ses besoins étant comblés de manière interne ainsi que par sa base de support, BFC (base des forces canadienne) Kingston.

Canada. Forces armées canadiennes. Royal 22e Régiment. Bataillon, 1er

  • Collectivité
  • 1869-

Le nom officiel du régiment est Royal 22e Régiment. Ce dernier a été mis sur pied en 1869. Les membres du régiment ont participé aux deux Grandes guerres ainsi qu'à celle de Corée et celle du Golfe en plus de jouer un rôle dans les missions de la paix des Nations Unies.

Canada. Ministère de la Défense nationale. Chef d'état-major de la Défense

  • Collectivité
  • 1964-

Le Chef d'état-major de la Défense (CEMD) est l'officier supérieur de l'Armée canadienne. Le CEMD est responsable du contrôle, de l'administration et de la préparation des Forces armées canadiennes et de la conduite efficace des opérations militaires. Le poste de Chef d'état-major de la Défense a été créé en 1964.

Canada. Ministère de la Défense nationale. Comité de gestion de l'information

  • Collectivité
  • 1993-

Le Comité de gestion de l'information (CGI) a été créé en janvier 1993. Il est présidé par le Vice-chef d'état-major de la Défense et a pour rôle de préciser la voie à suivre en ce qui concerne la gestion de l'information dans le ministère de la Défense nationale. En tant que comité sénior du département, le CGI avise le Vice-chef d’état-major de la Défense et agit comme un Conseil d'administration pour l’Organisation des services d'information de la Défense.

Canada. Ministère de la Défense nationale. Comité défense 2000

  • Collectivité
  • 1993-

Le Comité défense 2000 a été mis sur pied en janvier 1993. Son mandat est d'adapter la structure du ministère aux changements, tant dans la mission de la Défense et des Forces armées que dans la vision globale et les principes de gestion. Il lui incombe aussi d'identifier les priorités d'action et d'organiser un symposium pour les gestionnaires supérieurs. Le comité doit aussi élaborer des politiques spéciales et résoudre les problèmes de répartition de la responsabilité des charges, mettre sur pied des groupes de travail pour des éléments aussi importants que la planification financière, les budgets des opérations, la réforme des pratiques administratives et définir les exigences dans la formation en gestion.

Canada. Ministère de la Défense nationale. Coordonnateur de groupe - Langues officielles

  • Collectivité
  • fl.1969-1996

Le coordonateur de groupe – Langues officielles administrait les langues officielles du ministère de la Défense nationale. Lors de la période 1969-1987, beaucoup fut accompli dans le domaine de la reconnaissance formelle qu'une défense nationale effective nécessitait l'intégration des francophones au sein des institutions militaires.

Canada. Ministère de la Défense nationale. Directeur - Enquête et administration

  • Collectivité
  • fl.1990-1999

Le Directeur – Enquête et administration du ministère de la Défense Nationale fut aussi connu en tant que Directeur général – Services de gestion du Ministère suite à un changement de nom. Cette branche était responsable de la constance et de la continuité corporative au sein des activités journalière des employés du MDN, ainsi que de l’ensemble des procédures corporatives. Cette branche fut fusionnée avec l’unité responsable des compensations en 1999 afin de créer la nouvelle unité des services corporatifs. Elle est sous la responsabilité du Sous-ministre adjoint (Finances et services du Ministère).

Canada. Ministère de la Défense nationale. Directeur général - Service de gestion du Ministère

  • Collectivité
  • fl.1994-1999

Le Directeur général – Service de gestion du Ministère, du ministère de la Défense Nationale était autrefois connu sous le nom de Directeur – Enquête et administration. Cette branche était responsable de la constance et de la continuité corporative au sein des activités journalière des employés de la DDN, ainsi que de l’ensemble des procédures corporatives. Cette branche fut fusionnée avec l’unité responsable des compensations en 1999 afin de créer la nouvelle unité des services corporatifs. Elle est sous la responsabilité du Sous-ministre adjoint (Finances et services du Ministère).

Canada. Ministère de la Défense nationale. Directeur-Besoins en effectifs

  • Collectivité
  • fl.1985-1986

Le Directeur-Besoins en effectifs a contribué au développement des politiques en main-d’œuvre; a déterminé et planifié la main-d’œuvre militaire et civile nécessaire pour toutes les unités des Forces canadiennes et pour les activités reliés des fonds non-publiques; a déterminé la classification militaire et a enregistré le groupe civil professionnel pour toutes les organisations du ministère de la Défense nationale; a prévu les exigences futures en main-d’œuvre militaire et civile; a contrôlé la validation linguistique et la désignation des postes militaires; et a développé les critères en main-d’œuvre.

Canada. Ministère de la Défense nationale. Direction des services infirmiers

  • Collectivité
  • fl.1972-1973

La Direction des services infirmiers était une division du Quartier général de la Défense nationale du Canada. Elle avait pour rôle la coordination des politiques en vigueurs dans les différents services infirmiers militaires, notamment par le billet de manuels et la supervision d’examens.

Canada. Ministère de la Défense nationale. J3 Opérations

  • Collectivité
  • 1990-

Le système d'état-major interarmées ou système d'état-major continental, est un système de coordination des activités militaires interforces reconnu l'internationale. Le système a été adopté par le Quartier-général de la Défense nationale en 1990 lors de la crise d'Oka et a continué au cours de la guerre du Golfe comme moyen de mobilisation rapide des ressources en face de l'évolution rapide d'événements. Il a permis aux mesures correctives nécessaires pour répondre aux besoins opérationnels urgents d'éviter les différentes couches de la bureaucratie.

En 1994, J3 Opérations était responsable:

  1. Du suivi du briefing et de faire des rapports sur les activités et opérations des Forces canadiennes (FC) ;
  2. Du contrôle et coordination (incluant montage, le déploiement, le soutien et le retrait) des opérations commandées au niveau national ;
  3. De la formation du maintien de la paix ;
  4. Des visites aux forces aux contingents déployés ; et
  5. De la coordination de l’aide à d’autres ministères du gouvernement.

Canada. Ministère de la Défense nationale. Sous-chef d'état-major de la Défense

  • Collectivité
  • fl.1973-1994

Le Sous-chef d'état-major de la Défense (SCEMD) est l'officier principal des opérations des Forces canadiennes. Il exerce le commandement et le contrôle sur les formations et les unités qui sont déployées dans le cadre d'opérations nationales, au nom du Chef d'état-major de la Défense (CEMD). L'organisation du SCEMD comporte: un état-major inter-armé de planification et des opérations situé au Quartier général de la Défense nationale; des effectifs et des représentants des Forces canadiennes affectés à l'étranger et leurs unités de soutien ainsi que plusieurs unités spécialisées. Ensemble, ils assurent un large éventail de soutien aux opérations et aux militaires canadiens en service à l'extérieur du pays. Cette organisation, assurant la coordination des opérations, intègre l'analyse du renseignement, la planification stratégique, la recherche opérationnelle et la géomatique.
Le SCEMD assume en particulier les responsabilités suivantes:
-assurer le commandement et le contrôle des opérations non courantes et des opérations de contingence au nom du CEMD;
-veiller à la production et à la diffusion propices de toutes sortes de renseignements militaires, notamment l'imagerie, la géomatique et assurer les services météorologiques et océanographiques;
-coordonner les fonctions interarmées comme les activités qui se déroulent à l'extérieur du Canada, le développement de capacités interarmées, les programmes interarmés et la doctrine générale;
-fournir les éléments interarmés aux opérations interarmées et interalliées;
-assurer la recherche et l'analyse opérationnelle.
Suite à l'établissement et au succès du système d'état-major mixte, le poste de sous-chef d'état-major de la défense (SCEMD) a été placé sous la direction du vice-chef d'état-major de la Défense (VCEMD) le 15 juillet 1992, afin d'améliorer l'efficacité organisationelle. Sous la direction du vice-chef d'état-major, le poste de sous-chef d'état-major a été séparé entre deux directeurs: renseignement, sécurité et opération (RSO) et planification et développement des forces (PDF).

Résultats 21 à 40 sur 19472